VLM opte résolument pour l’app Mobility

La Vlaamse Landmaatschappij (VLM) est un service public qui s’efforce à un aménagement vivable et durable de l’espace ouvert. La VLM voudrait aussi aborder sa mobilité de la même manière, examiner comment elle pourrait réduire ses émissions, améliorer les liaisons des travailleurs aux transports publics, travailler davantage avec des vélos partagés … Et gérer le tout de manière efficace. Finalement, la VLM a atterri chez Olympus Mobility. Steven Scheirlinckx, Facility Manager de VLM, donne quelques explications.

L’approche

« L’année dernière, nous avons établi un plan des besoins de transport avec The New Drive. Nous y avons recensé les trajets domicile-lieu de travail et les déplacements professionnels de nos travailleurs. Beaucoup d’entre eux utilisent souvent les transports en commun pour effectuer le déplacement de notre siège administratif à Bruxelles vers les antennes dans les provinces. Les déplacements d’une antenne à l’autre sont nombreux également. À cet effet, nos collaborateurs prennent le train puisque nos bureaux se trouvent tous à proximité d’une gare. Notre flotte de voitures partagées, au nombre de soixante, est utilisée pour d’autres déplacements dans le pays flamand. »

« Nous avons élaboré un plan d’action concret à partir des recommandations dans le plan des besoins de transport. Nous voulions étendre notre offre de voitures électriques et plus encore mettre l’accent sur les moyens de transport durables comme l’utilisation des transports en commun où et quand c’est possible, les voitures Cambio et les vélos partagés. Cette mobilité partagée n’avait pas encore vraiment fait son entrée dans notre entreprise. Certes, nous avions eu contact avec Blue Bike mais l’exécution pratique laissait à désirer. Nous avons payé pour un service qui n’a guère été utilisé. Il y avait moyen de faire mieux. »

« The New Drive travaillait déjà avec Olympus Mobility. Dès le départ, nous avons été impressionnés par la simplicité de l’achat de tickets pour les transports en commun et la gestion administrative tout aussi aisée de ces achats. L’offre Cambio a également été prise en compte. Nos travailleurs exerçant une fonction de contrôle nous avaient déjà demandé souvent de pouvoir circuler dans une voiture anonyme. Histoire de rendre les contrôles plus efficaces. »

La phase de test

« Vingt testeurs ont eu accès à l’app dans une phase de test de six mois, chacun d’eux a reçu un budget mobilité de 120 euros par mois. Ils pouvaient utiliser ce budget pour louer un vélo, réserver un Cambio, acheter un ticket de train… Ils ont surtout mis à profit cette dernière possibilité. Avec l’app Mobility, les déplacements entre le siège social et les antennes et l’achat de tickets de train sont devenus un jeu d’enfant. L’app Olympus calcule par ailleurs toujours l’option la plus avantageuse, à la mesure de l’utilisateur. L’app indique également un itinéraire : prenez d’abord un vélo, puis un train, puis un vélo. »

Comment nos testeurs ont-ils trouvé l’app?

« Nos testeurs se sont montrés unanimement positifs. Au début, le système a connu quelques problèmes de jeunesse, un mot de passe oublié, il s’est aussi bloqué de temps en temps mais, dans l’ensemble, tout s’est très bien passé. De plus, quand un problème s’est posé, il a suffi de passer un coup de fil au helpdesk d’Olympus Mobility pour y remédier. Le helpdesk nous a toujours bien aidés et soutenus. Dès que nous avons constaté que le système ne fonctionnait pas comme il fallait, nous l’avons simplement signalé et Olympus Mobility a immédiatement fait le nécessaire. Même lorsque nous avons voulu apporter des adaptations à nos réglages, le helpdesk est intervenu immédiatement. Une fois la période de test terminée, les vingt testeurs nous ont quasi suppliés de garder le système. Ils n’avaient jamais rien connu d’aussi facile. »

La décision

« Étant donné que nous sommes une entreprise publique, nous sommes tenus de comparer au moins trois offres. C’est ce que nous avons fait à l’issue de la période de test. Pour notre demande spécifique – accès simple aux transports en commun, utilisation de vélos partagés et de voitures Cambio – Olympus Mobility est arrivée largement en tête. Les 120 euros que les travailleurs reçoivent par mois sont un montant virtuel, ils n’ont pas cette somme entre les mains. L’argent est versé sur un compte bloqué. À la fin du mois, Olympus Mobility déduit le montant dépensé. »

Comment la VLM a-t-elle été convaincue d’utiliser l’app Mobility ?

« Olympus Mobility offre une gamme complète de services dans toute la Flandre et jouit d’un vaste réseau. Le helpdesk est facilement accessible et apporte une aide experte et rapide. Pour les travailleurs, la procédure est conviviale et ne pose pas de problème. Pour l’employeur aussi, l’app Mobility est une bénédiction car elle le libère d’une foule de tracasseries administratives. En tant qu’employeur, vous payez ce que vous avez consommé à la fin du mois et vous recevez un relevé structuré de toutes les dépenses. Difficile de faire plus simple. L’ancrage local d’Olympus Mobility, avec un bureau à Gand, est aussi un avantage. »

« L’app Mobility calcule toujours l’option la plus avantageuse, à la mesure de l’utilisateur. »

« Pour l’employeur aussi, l’app Mobility est une bénédiction car elle le libère d’une foule de tracasseries administratives. »